samedi 8 mars 2008

JE PARLE DE MON CORPS

photo: Christopher Bucklow( extrait de beaux-arts magazine)
VOIR VIDEO : RESPIRATION
"Q. Vous n'avez pas parlé du travail sur le corps. Ne croyez-vous pas qu'un travail sur le corps peut aider à faire couler cette fontaine de pierre ?

E.P. C'est évident. Je l'ai souvent noté. Ce que je vous présente, c'est une communication d'énergie. L'énergie est à la fois psychique et physique. L'âme anime le corps. Je ne minimise pas la valeur des exercices corporels. Bien que maintenant ce soit à un moindre degré, je me suis beaucoup occupé de mon corps; mais je vous présente une façon d'atteindre le corps qui est intérieure. J'ai pratiqué des méthodes corporelles, mais j'ai constaté que l'assouplissement des corps pouvait conserver intacts les blocages intérieurs.

Je ne prétends pas vous apporter de la façon la plus littérale la panacée universelle avec la voie des rêves, encore que ce soit là un des noms de la pierre philosophale, mais je puis vous affirmer ceci, en restant à l'intérieur des limites de ma compétence : Cette manière de prêter attention à ce qui monte de l'intérieur produit un effet sur l'extérieur. Je ne vous montre pas ce soir un cerveau qui extériorise des notions, ou un pur esprit. Je parle dans mon corps, avec mon corps; certains d'ailleurs ironisent à ce sujet et me font remarquer que je fais beaucoup de gestes et que je danse sur scène.

C'est que ce que je vous transmets est à la fois psychique et physique. beaucoup d'entre vous en font l'expérience. Peut-être par contraste avec ce qu'on nous présente comme le plus courant, je vous offre une voie où l'on atteint l'extérieur à partir de l'intérieur. Les songes , qui sont nos guides , ne se privent pas , à l'occasion, de nous suggérer telle ou telle attitude corporelle, tel ou tel acte, tel ou tel exercice, ou même la pratique d'un sport.

Notre expérience d'interprète de rêves montre que cette voie est intégrale et que ceux qui y entrent sont invités à placer à l'arrière plan ou à délaisser les voies physiques qu'ils avaient empruntées jusque là. Notre yoga intérieur produit lui-même ses effets physiques à partir d'éléments aussi insignifiants en apparence que sont les interprétations d'images, le dialogue au sujet des symboles, et aussi la participation aux émotions qui montent dans ce dialogue.

Si je suis présent à l'évènement, à la vie autour de moi, je sors de mon introversion, je cesse d'être celui qui poursuit son monologue dans la rue, je cesse d'être un somnambule, j'ai les yeux ouverts, non seulement les yeux, mais le coeur et tous les sens..."

Etienne Perrot
Extrait cahier 18, 1982

4 commentaires:

ariaga a dit…

Toujours passionnant cette transmission et j'aime beaucoup le choix de tes illustrations.

CPatricia a dit…

MERCI!

L'Arpenteuse a dit…

Chez moi les deux approches se complètent. Le Yoga d'abord a permis de déverrouiller le corps et a ainsi libérer de l'énergie pour le travail sur la "psyché" dirons nous :-)

Quand les 2 sont totalement en harmonie ce sont de merveilleux moments. J'ai un peu plus de mal avec la danse, je crois que chaque chose vient à son heure.

Grâce à toi, je viens de commencer "L'individuation dans les contes de fées" avec sa préface d'E.Perrot, c'est un livre qui se déguste avec gourmandise. Alors merci !

CPatricia a dit…

Oui, je suis d'accord, chaque chose vient à son heure; mais il n'y a pas de schéma type correspondant à l'épanouissement de chacun. Pour les uns cela pourrait passer par la danse , pour d'autres ce sera autre chose.

Quand tu auras lu :"l'individuation dans les contes de fées",je suis sûre que tu auras envie de lire tous les livres de Marie-Louise von Franz. Ils sont une grande richesse, une grande ouverture, une grande invitation.( "les mythes de créations", "la femme dans les contes de fées". "l'ombre et le mal dans les contes de fées", "l'interprétation des contes de fées" etc etc .....
A bientôt