dimanche 15 juin 2008

UN DESTIN ......


" J.C. Il y a quelque chose de plus important que tout cela : peut-on passer à côté d' un destin ?

E.P. On peut éluder un destin , je crois. Mais alors vous savez ce qui se passe ? C'est que le destin vous rattrape par derrière. On voit des êtres qui meurent d'avoir refusé un destin. Et peut-être cela recommencera dans une autre vie. Vous savez, je ne "crois" pas à la métampsychose, je crois à rien du tout , mais je vois dans les rêves venir des images qui traitent des phénomènes de ce genre. Il y a une continuité d'existence au-delà des individus.

J.C. Vous pensez que les choses sont écrites

E.P. Quelque part , oui. Naturellement c'est écrit, mais dans un sens extrèmement subtil. la liberté existe et le destin existe. si nous disons : "On peut refuser un destin", ça , c'est la liberté. Mais je crois que la vraie liberté, c'est d'épouser le destin. Et à ce moment là on est libre. Pourquoi ? Là , je vous demande un effort d'attention : je vais m'élever vers les sommets. Qu'est-ce que le destin ? C'est la volonté du Tout. Si j'efface ma propre volonté et si j'épouse la volonté du Tout, je deviens totalement nécessité, totalement dépendant. Mais le Tout n'est limité que par lui-même ; donc il est libre, donc j'épouse la liberté, donc je suis libre. La libération, c'est d'épouser le destin ! Les anciens disaient _ vous avez cela gravé, je crois sur la façade de l'hôtel de Cluny _ : "Servir Dieu c'est la liberté." ( servire Deo libertas). Si vous remplacez Dieu par la vie ou le destin , c'est la même chose ."
Etienne PERROT
extrait cahier 23, 1983

2 commentaires:

L'Arpenteuse a dit…

Refuser son destin, ne serait-ce pas tout simplement refuser de naître à sa vrai nature? Naître à soi ?

Plus tu me fais découvrir Etienne Perrot, plus j'ai envie de m'immerger dans son oeuvre.

Merci

CPatricia a dit…

Oui, je le pense .
Pour moi , Eienne Perrot donne forme à des tas de choses que je sens, perçois .